Photos peintres de la tribu Warli Inde et Caligrapixo "Feito por Brasileiros" Cidade Matarazzo Sao Paulo 2014

FR EN

9 SEPTEMBRE 2014, SÃO PAULO L’hôpital Matarazzo de São Paulo ouvre ses portes après sa rénovation, pour dévoiler une « invasion créative » d’artistes qui est le point de départ de la renaissance de ce lieu mythique brésilien. En activité jusqu’en 1993, ce complexe de trois hectares au cœur de la ville est l’un des monuments historiques les plus célèbres de São Paulo. Témoignage de l’influence architecturale et culturelle de la communauté italienne, autrefois centre vital de la mégalopole, lieu de naissance d’un demi-million de paulistes, l’hôpital désaffecté sera restauré à l’issue de l’exposition. 100 artistes internationaux investissent les pavillons, couloirs et jardins, à l’occasion d’une exposition spécialement organisée dans le but d’insuffler une énergie nouvelle à un site qui sera par la suite rénové par le Groupe Allard pour renaître en « Cidade Matarazzo », un complexe mixte, touristique et culturel.
Fondé et dirigé par Alexandre Allard en 2009, le Groupe Allard a déjà parrainé de grandes expositions dont Basquiat au Musée d'Art Moderne de Paris (2010), Veilhan Versailles au Château de Versailles (2009) et Miró en son Jardin à la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence (2009).

Photos in situ : Artur Lescher, Joana Vasconcelos, Charley Case, Douglas White, Maria Theresa Alves, Wang Du, Arne Quinze, Anna Corte, Alexander Lee.

Sous la direction de Marc Pottier et avec la présentation de projets spéciaux de Simon Watson, Nadja Romain, Gabriela Maciel et André Sheik, Pascal Pique, du Musée de l’Invisible, Baixo Ribeiro et de la 3ème Biennale de Bahia, FEITO POR BRASILEIROS, a été conçue pour célébrer l'énergie et la diversité de la scène artistique contemporaine du Brésil. Les conservateurs ont invité 50 artistes brésiliens et 50 artistes étrangers à envahir les vastes espaces intérieurs et extérieurs de l'hôpital pour une performance créative inédite.
Ces œuvres, pour la plupart éphémères, envahissent cet espace de 35000 mètres carrés. Architecture à l'abandon, végétation luxuriante et création artistique s'entrecroisent. Une invasion créative qui évoque le concept du poète brésilien Oswald de Andrade (1890-1954) d'anthropophagie culturelle ("Cannibal Manifesto" 1928).

> Liste complète des artistes invités.

Artistes de la tribu Warli sélectionnés par Hervé Perdriolle : Sadashiv, Balu and Kishor Mashe, Shantaram Ghorkhana.

Balu and Kishor Mashe

L’Exposition, créée par le groupe Allard, présente le travail de 100 artistes reflétant le pouvoir d’inspiration du Brésil. Parmi ceux-ci 4 artistes indiens, 4 artistes de la tribu Warli, ont réalisés leurs plus grands murs peints et créé un dialogue avec un graffeur de Sao Paulo, Caligrapixo. Le fameux style de graff propre à Sao Paulo, une écriture spécifique tout en courbe et en angle vif, trouve ici un écho singulier avec la pictographie des warlis basée sur le cercle et le triangle.

Tribu Warli et Caligrapixo

Caligrapixo et Tribu Warli

Caligrapixo et Tribu Warli

Sadashiv Mashe

Tribu Warli "Feito por Brasileiros" Cidade Matarazzo Sao Paulo 2014

"CALIGRAPIXO ET LA TRIBU WARLI"
UNE RENCONTRE IMAGINEE ET ORGANISEE PAR MARC POTTIER ET LA GALERIE HERVE PERDRIOLLE

AUTRES RENCONTRES AVEC LA TRIBU WARLI :
> Richard Long et Jivya Soma Mashe, le légendaire artiste de la tribu Warli
> Nek Chand et Jivya Soma Mashe